Moi et mes angoisses au travail...


           Bonjour et bienvenue sur I am Big and Beautiful, le blog où vous pouvez être vous même. 

          Aujourd'hui les filles j'ai envie d'aborder un sujet très personnel que j'ai envie de partager avec vous. Peut-être que vous vous reconnaîtrez en moi ou peut -être que vous ne comprendrez pas et c'est tout ce que je vous souhaite.

          Je ne sais pas comment introduire ce thème donc je vais tout simplement vous dire que je suis angoissée du travail.
Cette angoisse elle a commencé il y a un an maintenant dans ma dernière expérience professionnelle.  J'ai vécu une énorme déception . On m'avait fait miroité une expérience formidable et enrichissante pour une jeune diplômée. Après avoir passé 8 mois à galèrer dans un centre d'appel j'avais donc accepté un poste mal payé pour le challenge.

J'en était tellement heureuse! J'étais prête à faire 1h30 de transport pour ça tous les matins et tous les sacrifices qui allaient avec . Pour moi c'était enfin ma chance de prouver ce dont j'étais capable, de pouvoir évoluer, bref de pouvoir passer une étape.

       La déconvenue est vite arrivée quand je me suis rendue compte qu'on attendait de moi que d'exécuter sans réfléchir . Assumer une charge de travail ridicule avec des moyens dignes des années 20.

Tout cela m'a fait perdre confiance en moi, en ma capacité à réfléchir, je doute maintenant de ma valeur au travail et de mes capacités tout court.

J'en suis arrivée à ne plus vouloir me lever le matin pour aller travailler...a ne plus sourire en arrivant, à refouler une certaine colère . Une colère contre cette situation et contre moi même.

J'ai toujours pris le travail à coeur je me suis toujours investie...je suis comme ça...la légèreté ce n'est pas dans mon caractère .
Cette colère et cette frustration un jour je n'ai plus pu la refouler...en voyant que la situation n'évoluerai pas j'ai décidé de partir .

Me voilà donc à la case départ avec un sentiment d'échec et l'idée que j'ai été le dindon de la farce, de m'être faite avoir...

L'angoisse au travail, cette boule au ventre, ce stress quotidien ce n'est pas anodin . C'est mon corps qui a tiré la sonnette d'alarme... En dehors des insomnies, et d'une fatigue intense, j'étais tellement stressée et frustrée qu'une série de plaques rouges sont apparues sur mon corps.

J'ai tout essayé pour les faire partir...j'ai cru que c'était de l'urticaire, une allergie, mais mon médecin a tout de suite vu que c'était l'angoisse qui me bouffait. Le jour ou je me suis reposée tout  est parti...

Le mental affecte donc bien votre corps, certains perdent même leurs cheveux à cause du stress .

Suite à cette expérience est venue une énorme remise en question sur moi et mes attentes dans la vie. 

Je ne suis jamais rentrée dans les domaines très personnels sur mon blog mais pour que vous compreniez bien mon parcours j'ai été élevée seule par ma mère. Elle était femme de ménage, c'était pas facile tous les jours mais elle a tout fait pour qu'on s'en sorte.

Déjà petite je savais que ce serait par le travail que je pourrai "m'en sortir" c'est donc pour ça que j'ai tout fait pour être la meilleur possible pendant mes études...
S'en suit une enfance à travailler seule (personne ne pouvait m'aider) me pousser à aller de l'avant, apprendre à trouver des solutions par moi même.

Ça m'a forgée, je pensais être forte, plus forte que les autres.

S'en sortir c'est le rêve de beaucoup de jeunes qui ont le même profil que moi...certains se résignent ...d'autres ont une force intérieur qui leur permettra de déplacer des montagnes et de percer . (oui des montagnes)

La force il en faut, il en faut tellement pour changer d'environnement. Je l'avais, cette énnergie et j'essaie de la retrouver. 

Et par la suite je me suis investie et j'ai pris à coeur tout ce que j'ai fait même les trucs les plus pourris parce que je suis juste exigeante avec moi même et je n'aime pas décevoir ni me décevoir.

Malheureusement la réussite et les super opportunités sont parfois réservée à des gens qui naissent déjà avec une vie "facile"...ça peut paraître binaire mais à la fin de la journée on fait juste un constat. 

Je vais pas vous ressortir la théorie de la mobilité sociale de Bourdieux mais elle résume bien la réalité en tout cas en France.

Au moment où vous lirez cet article j'aurais terminé ma première journée de travaille depuis le mois de Mai dernier...

J'ai peur que cela se passe mal. Je suis devenue pessimiste. J'espère de tout mon coeur que tout aille pour le mieux pour moi et que cette mauvaise expérience ne se reproduise pas.

Elle m'a marquée en tout cas .

Je me dis que j'en attends peut être trop du travail...pour moi c'est un moyen d'accomplissement personnel et social...pour d'autres c'est juste un moyen de payer les factures.

La vérité c'est qu'on passe plus de temps avec des collègues que chez soi ou avec ses amis...alors comment faire la part des choses?

Le travail c'est un grand sujet et l'angoisse au travail en est un autre. Le mal être au travail est la première cause d'arrêt maladie en France donc à mon sens ce n'est pas qu'une lubie de profiteur de sécurité sociale mais bien un problème de fond.

Je ne sais pas si beaucoup d'entre vous vont comprendre ce post mais j'ai juste besoin de savoir si vous avez déjà expérimenté la même chose que moi et avoir un retour, des conseils des avis...




 
Voilà c'est tout pour le moment si vous avez des question j'attends votre retour !



POUR PLUS DE CODES PROMOS, D'ACTU BEAUTEFACE DE BOOK ET SUR TWITTER !!! 

Et surtout, n'oublie pas, tu es belle !!

6 commentaires

  1. Chère I am Big and Beautiful,
    Tout d'abord rassure-toi, tu n'es pas la seule à rencontrer ou à avoir rencontrer des angoisses au travail! Par le passé, j'ai déjà connu ça et comme toi à de multiples reprises, et encore il n'y a pas si longtemps et malgré de longues années d'expérience professionnelle et personnelle, je me suis aussi fait avoir par un employeur qui avait trouvé en moi une bonne poire et le moyen d'avoir le beurre et l'argent du beurre en me faisant miroiter des alouettes (pirouette, cacahuète : rien eu à part un licenciement en fin de période d'essai et un retour à la case chômage...)

    Au final, j'ai décidé de faire une totale reconversion professionnelle, me suis formée, vais continuer à me former encore (tout en travaillant cette fois) et je pense qu'enfin, à 38 balais, il était peut-être temps, j'ai trouvé ma voie..... Quoique...??? Qui sait ce que l'avenir me réserve...

    Tout cela pour en venir à toi (enfin ! vas-tu me dire et tu auras raison, après tout, ici on est chez toi ;-) )
    Nous n'avons pas du tout le même âge ni la même expérience mais crois-moi, même si moi je suis une blondinette aux yeux verts, j'ai galéré aussi, portant comme un boulet mon manque patent de diplôme (et ce, même après de nombreuses années!)
    Alors ne te désespère pas : toi, tu as un bon diplôme, tu as de l'idée (la preuve avec ce blog), du caractère il me semble (d'après ce que je peux lire en tout cas) et en plus (ce qui ne gâche rien) tu es jolie!
    Prends une grande respiration mais reprends surtout confiance en toi!
    Si un boulot ne te satisfait pas, s'il ne te correspond pas, essaye de négocier un licenciement pour pouvoir être sereine pour un mois ou deux en touchant le chômage. Et ce temps là, tu le mettras à profit pour cibler ce que tu veux vraiment!
    N'accepte pas tous les emplois! Oui, tu es exigeante et honnête et tu penses que les gens sont comme toi... Non, malheureusement, ça n'est pas le cas!
    Privilégie les annonces qui te font sens et les entreprises dont l'esprit t'es proche.
    Perso, je ne connais pas tes qualifications, mais je t'aurais bien vu dans une boîte de cosmétique plutôt...
    Ensuite, c'est vrai, la période de crise ne facilite pas le choix de son travail mais je me sens solidaire quand tu dis que tu veux te réaliser au boulot : même si tout le monde n'est pas comme ça (et encore heureux, il faut de tout pour tout le monde), persévère, tu y arriveras mais prends aussi un peu patience.
    Et surtout, pense aux candidatures spontanées, n'oublie pas que plus de 80% du marché de l'emploi et caché... Cible les boîtes, le job de tes rêves et ose, sois culottée (ou stringuée si tu préfères :D)...
    Et mets un véritable soin dans tes lettres de motivation et tes CV. Ces documents doivent refléter ta personnalité, mettre en avant tes compétences et qualités mais être aussi adaptés à l'entreprise que tu vises... Et n'oublie pas de te rendre visible sur les réseaux sociaux pro (LinkedIn, Viadeo...)
    Voilà mes quelques conseils, pour ce qu'ils valent... Sans doute très peu mais peu importe : moi, j'ai confiance en toi, tu vas y arriver! ;-)
    GO GIRL, GO !!!!
    =^.^=

    RépondreSupprimer
  2. Coucou, je ressens la même angoisse depuis que je m'en suis pris plein la tronche dans mon ancien boulot (un CDD) et que j'ai été virée du jour au lendemain d'un CDI prometteur, parce que "je n'avais pas assez d'expérience et que c'était trop long de me former"...

    Je cherche du travail depuis cette expérience. Ce n'est pas chose facile. J'ai 24 ans, un bac +5 et 2 ans d'expérience, et je me surprends à penser déjà à une reconversion... Mais je ne sais pas si ce serait la bonne solution. Donc je continue à chercher en espérant tomber sur une entreprise qui me fera confiance et dans laquelle je pourrai réellement m'épanouir.

    Je comprends tout à fait ton angoisse et j'espère que ta première journée s'est bien passée.

    RépondreSupprimer
  3. Je te comprends parfaitement puisque je suis passée par là aussi... Pis je pense que je suis pas totalement sortie puisque je n'ai pas encore fait d'efforts pour trouver un job dans la branche qui me plaît...
    En tout cas, courage à toi, je suis sûre que tu vas tout déchirer <3

    RépondreSupprimer
  4. Coucou

    Je comprends tout à fait le malaise que tu as, beaucoup de gens en souffrent et n'osent en parler, tu as déjà eu le courage de l'admettre et je pense que c'est le début d'un travail de guérison

    Je pense vraiment qu'il faut que tu te dises tous les jours que tu es une fille extra, compétente, intelligente et que tu peux réussir aussi bien que les autres. Fixes-toi tout plein de missions (même toutes petites) à accomplir dans la journée et en y arrivant, tu seras de plus en plus fière de toi. C'est comme cela que je le resents en ce moment à mon boulot, où je ne m'éclate pas vraiment parce que j'ai fait le tour du poste, mais je suis quand même contente d'avoir terminé telle ou telle autre tâche dans la journée, ça te permettra de reprendre confiance en toi.

    En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage !!!

    RépondreSupprimer
  5. t'inquietes on comprends...c'est vrai que pour ma par, j'essaie d'oublier cette partie "boulot" quand je surf de blog en blog (mabouffée d'air frais).
    Mais on connait toute ce spleen.
    Au début , tres souvent, on est jeune et on manque de confiance, on se fait rétamer par les plus anciens, ou les blasés. Mais je te rassure , la boule on l'a aussi quand on est installé à son poste..c'est le gros problème (peur que la boite coule, d'un chômage technique.
    La boule on l'a toute et on doit vivre "avec" , faire gaffe qu'elle ne devienne pas trop grosse (mauvais jeu de mot) pour ne pas empiéter sur ta santé, ton caractère, ta vie avec ton homme, tes amis.
    Alors trouve "le truc" qui fera que la boule tu l'oublie le soir , le week end..
    En ce qui concerne mon experience (j'ai 38 ans)..je suis dans la même boite depuis 15 ans (oui, ça arrive , avec les menaces de fermeture et un chômage technique) la boule je l'apprivoise.
    J ai commencé à un petit poste en vacataire, je répondais toujours présente (j'avais la gniac). J'ai eu de la chance, dirait certain, on m'a proposer un autre poste..et j'ai eu des chances d'évoluer...maintenant je respire ..mais toujours avec "ma boule"..Elle sera là ..c'est comme un dompteur avec des lions en cage (j'ai de l'imagination)...des fois tu auras le dessus, tu auras le moral et parfois non. J'aime bien l'idée de La beauté de Lam : fixe toi ( toi seule, pas le boss) un objectif..même petit et atteint le ça t'aidera à retrouver confiance. Mais , par pitié ne baisse pas les bras.
    MOI, Je crois en toi et à ta force de caractère..j'aime ton blog (objectif atteint) YESSSS !
    Bises ensoleillées de Guadeloupe.

    RépondreSupprimer
  6. merci a toutes!

    merci pour vos messages pour avoir partagé vos expériences

    merci de ne pas m'avoir jugée et d'avoir été bienveillantes

    merci car je sais que je ne suis pas seule dans cette situation qu'il n'y a pas de probleme dans ma tete quoi hehe

    j'ai l'espoir que les choses s'arrangent pour moi

    to be continued....

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur I am Big and Beautiful. Tu es libre de t'exprimer içi comme tu le souhaites! Be big and beautiful!!!( Toute publicité/Spam sera supprimé)